Le parquet a ouvert une enquête pour violation de la défense nationale

369
0
Partagez :

Les révélations du livre de François Hollande « Un président ne devrait pas dire ça » sortit au éditions Stock n’a pas fini de faire couler de l’encre mais également susciter des irritations.

Le procureur de Paris, François Molins a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire pour compromission de la défense nationale » après que des documents classifiés aient été dévoilés par des journalistes.

Après avoir reçu un courrier datant du 7 novembre du député LR Eric Ciotti, le procureur François Molains a estimé que cette demande pouvait être reçue. Pour l’instant, le parquet n’a désigné aucun service de police pour diligenté cette enquête, mais le parquet a interpellé le ministère de la Défense pour savoir si le document dénoncé est classifié «secret défense». Et savoir si le secret de la défense nationale est effectif.

Tout est parti d’un article du Monde datant du 24 août 2016 rédigé par Fabrice Lhomme et Gérard Davet. Portant le titre «Le jour où… Obama a laissé tomber Hollande», l’article en question préparait la sortie du livre rédigé par les journalistes sur le Présidente de la République, « Un président ne devrait pas dire ça »…, qui fut publié deux mois après.

Pour avoir les éléments qui feraient partie du contenu de leur livre, les deux journalistes avaient partagé plusieurs entrevues avec le Chef de l’État à 60 reprises. Et le 30 août 2013 pendant que la France attend le top des États-Unis pour lancer des attaques contre la Syrie, ces deux journalistes étaient avec le Chef de l’État dans son bureau alors qu’il devait s’entretenir au téléphone avec Barack Obama dans les minutes qui suivaient.

D’ailleurs, les journalistes indiquent dans leurs écris : « que le Chef de l’État avait sur son bureau plusieurs documents dont certains qui portaient la mention « Confidentiel Défense ». Hollande regardait attentivement l’un de ces dossiers. Nous avons en notre possession l’un des documents écris par son cabinet. Celui-ci explique la timeline du raid prochain. Il s’agit du mémento du raid français ».

Agacement

Juste après que le Monde ait sorti l’article, le député LR Eric Ciotti a réagi. « Ce document contient tous les éléments d’une affaire d’État » déplore-t-il avant d’envoyer deux jours après, une lettre au ministère de la Défense pour avoir des explications. Il faut dire que cette affaire agace les proches du chef de l’État.

Partagez :
Magalie