Le Virus Ebola a moins muté que ce que les scientifiques craignaient

546
0
Partagez :
la

ebDes responsables de la santé ont exprimé des craintes qui stipulent que le virus responsable de l’épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest n’a pas évolué aussi rapidement que certains scientifiques avaient suggéré qu’une forme encore plus virulente et contagieuse du virus allait se développer.
L’étude compare les données de séquençage du virus à partir d’échantillons prélevés sur des patients en Guinée (mars 2014), Sierra Leone (Juin 2014) et le Mali (Novembre 2014).

« Le virus Ebola qui sévit en Afrique de l’Ouest semble être stable, il ne semble pas muter plus rapidement que les virus dans les précédentes épidémies d’Ebola, et c’est rassurant», a déclaré Anthony S. Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses (NIAID).

Les résultats ont été reçus avec soulagement parce que les rapports précédents avaient suggéré que le virus Ebola aurait une mutation deux fois plus rapide mutation que les épidémies précédentes, soulevant des craintes qu’il pourrait devenir plus mortel.

Des tests de diagnostic Ebola, les anticorps et les vaccins expérimentaux sont basés sur la constitution génétique du virus à un moment donné. Les grappes de cas au Mali proviennent de personnes qui ont été infectées en Guinée et ont voyagé au Mali, où ils ont été diagnostiqués.

Les mutations pourraient également potentiellement conduire à des symptômes plus graves ou un virus qui se propage plus facilement, ont déclaré les scientifiques.

Ebola se transmet uniquement par contact direct avec le sang ou les fluides corporels d’une personne infectée. Aucune des mutations que les chercheurs ont observé dans l’étude n’augmentera la gravité ou ne modifiera la transmissibilité du virus Ebola, d’après les chercheurs.

Partagez :
Magalie